Loisirs
10.12.2020

Voyager avec mon animal en avion

Parfois, il est plus compliqué d’emmener son animal avec soi que de le faire garder, surtout quand le séjour est court et que vous prenez l’avion pour vous rendre à destination. Cependant, si vous déménagez ou que vous souhaitez prendre des vacances avec votre compagnon, il est possible de vous déplacer avec lui, même dans les airs.

Tout d’abord, si votre animal dépasse un certain poids (généralement 5 kg), il doit voyager en soute. Dans ce cas, vous devez vous procurer une cage de transport aux normes de l'International Air Transport Association (IATA). Cela sous-entend notamment que la coque doit être constituée de fibre de verre ou de plastique rigide, que le système de fermeture de la porte doit être centralisé et qu’une gamelle double doit être installée pour l’eau et la nourriture. Par ailleurs, l’animal doit pouvoir se tenir debout, sans toucher le haut de la caisse. Pour les animaux pouvant voyager en tant que “bagage à main” (chats ou chiens de petit taille), les sacs de transport classiques sont autorisés. Pour les chiens ou les chats brachycéphales (dits à “nez retroussé” comme les persans ou les bouledogues), des dispositions particulières sont mises en place et certaines races sont interdites, notamment les chiens de première catégorie. Les mesures varient d’une compagnie aérienne à une autre, renseignez-vous bien sur les modalités de la vôtre !

Que ce soit pour les hommes ou pour les animaux, les déplacements à l’étranger sont légalement réglementés. Pour ce qui est d’un voyage au sein de l’Union Européenne, l’animal doit obligatoirement être identifié et posséder un passeport européen dans lequel figure ses vaccins, notamment le vaccin contre la rage qui est nécessaire pour n’importe quel passage de frontière. En ce qui concerne un déplacement hors Union Européenne, un certificat de bonne santé rédigé par un vétérinaire sanitaire (valable 7 jours) est demandé, en plus de tout ce qui a été cité précédemment. De plus, un dosage sérique antirabique doit être effectué : il s’agit d’un examen de laboratoire réalisé sur un prélèvement sanguin afin de s’assurer de l’efficacité de la vaccination contre la rage. Un seuil minimum d’anticorps doit être retrouvé dans le sang de l’animal, en sachant que cela est possible au plus tôt 3 semaines après la première vaccination. Par conséquent, un chiot se faisant vacciner à 3 mois (âge à partir duquel il peut se faire vacciner contre la rage) ne peut pas voyager avant d’atteindre 3 mois et 21 jours. Enfin, certains pays demandent un traitement contre l’échinococcose alvéolaire (Finlande, Norvège, Royaume-Uni et Malte) avec attestation dans le passeport par un vétérinaire sanitaire dans les 24 à 120 heures précédant le passage de la frontière.

Pour finir, il est important de s’intéresser à la préparation pratique d’un voyage aérien avec son animal de compagnie. Ce dernier risque d’être stressé, vous pouvez donc lui laisser un linge avec votre odeur pendant le transport. Par ailleurs, veillez à ce qu’il ait fait tous ses besoins et qu’il se soit bien dépensé avant de rester enfermé plusieurs heures dans sa cage. Vous pouvez même lui proposer un calmant pour diminuer son stress et même le mal des transports. Cependant, n'oubliez pas qu’il est strictement interdit de tranquilliser un animal avant qu’il ne monte dans un avion.

Bon voyage à tous !