AlimentationSeniorCroquettes
02.02.2021

Quelle nourriture pour un chien senior ?

Vous avez remarqué que votre chien est de moins en moins alerte, qu’il reste plus volontiers dormir, et que son poil se colore à présent de touffes grises ? C’est indéniable, votre Médor a vieilli. C’est donc le moment de penser à changer son rythme de vie, et, surtout, de choisir une nourriture plus adaptée à ses nouveaux besoins.

Un bel âge de chien


Il faut d’abord savoir que, comme pour les êtres humains, nos chers toutous ont gagné en espérance de vie. En effet, le fait qu’ils soient mieux soignés, plus tôt et plus longtemps, leur permet d’accéder facilement à l’âge de 11 ans. Ce qui n’est pas rien, puisque cela correspond à une soixantaine d’années humaines pour les petites races, à 80 ans, pour les races moyennes, et à 105 ans pour les plus grands. Selon les vétérinaires, c’est à partir de sa huitième année que l’on peut considérer que le chien entre dans l’âge de la vieillesse. Outre le fait qu’il soit moins actif, votre chien va connaître une diminution de son acuité visuelle et auditive. Il va avoir une dentition, mais aussi des intestins, beaucoup plus sensibles, et cela le conduira à bouder sa gamelle et son bol d’eau.

Des besoins ciblés


Les exigences de Médor vont donc changer. Passé huit ans, il ne va plus autant se dépenser, c’est pour cette raison qu’il ne doit pas manger plus, mais mieux. Il lui faudra donc une alimentation protéinée d’excellente qualité. Il est d’ailleurs très important de réduire les apports en matières grasses, car il risquerait rapidement d’être en surpoids à cause de son inactivité. L’alimentation de Médor senior devra aussi lui apporter des vitamines, des minéraux, des acides gras, une bonne dose de fibres, pour son transit plus lent, ainsi que du calcium pour ses os fragilisés. Il n’est pas rare que les chiens les plus âgés connaissent des douleurs articulaires, et, là aussi, leur alimentation doit pouvoir leur apporter ce dont ils ont besoin. De plus, un chien âgé aura tendance à ne plus ressentir la soif, et, de ce fait, il pourrait même oublier de s’abreuver. La nourriture molle, non osseuse, sera d’ailleurs plus adaptée à sa dentition délicate.
Ces nouveaux impératifs doivent vous encourager à repenser la nutrition de votre animal.

Une nourriture plus adaptée et saine


L’accent doit donc être mis sur la qualité des produits qui vont constituer le repas de votre Médor troisième âge. Il faut donc bien prendre soin de fournir à votre chien, de très bons repas, avec des aliments de qualité, mais aussi tous les composants essentiels. Vous pourrez distinguer l’alimentation dite thérapeutique, prescrite dans le cas de maladies déclarées, et la nourriture physiologique, qui est adaptée à l’âge et au format de votre animal. Si votre chien n’est pas souffrant, c’est ce deuxième type d’alimentation qu’il va falloir privilégier, mais en faisant toujours bien attention à la qualité des croquettes ou des pâtés. Si vous souhaitez préparer vous-même le repas de votre chien, il vaudra mieux vous renseigner d’abord sur les quantités et les apports à rajouter, car, cette alimentation ne devra pas contenir uniquement de la viande fraîche et des féculents, mais aussi des acides gras et des compléments minéraux. Votre vétérinaire saura vous conseiller. C’est dans l’optique d’une alimentation qualitative, complète, équilibrée et adaptée à votre chien âgé que l'on vous recommande de faire le choix d'une alimentation la plus saine possible. Certaines marques seront bien plus adaptées que d’autres. À vous de faire le bon choix.



Ainsi, votre Médor devenu vieux devra être nourri avec plus d’attentions afin qu’il reste en pleine forme durablement.