Education, Comportement
06.25.2020

Mon chat fait ses griffes sur le canapé, que faire ?

Faire ses griffes est une activité qui fait partie intégrante du répertoire comportemental du chat, au même titre que le toilettage. Cela lui permet de se relaxer. Il aime prendre soin de ses griffes et les entretenir en retirant l’étui usé pour laisser émerger la griffe neuve qui se trouve en-dessous. Mais parfois les griffades sont gênantes quand elles abîment les canapés ou les papiers peints. Voici donc les principales clés pour (ré)concilier cette activité indispensable pour votre chat avec votre intérieur.

Déplacer les griffades vers des griffoirs

La première chose à faire est de trouver un griffoir qui convient à votre chat : la plupart des griffoirs sont en sisal (sorte de corde tressée) ou en carton ondulé. Toutefois, un gros morceau de carton ou une bûche en bois peuvent également plaire au chat. Il faut ensuite placer le griffoir juste devant l’endroit sur lequel le chat a l’habitude de faire ses griffes : par exemple, disposez un poteau de grattage devant le canapé.

Vous pouvez également placer d’autres griffoirs dans l'environnement du chat. Par exemple, un arbre à chat dispose souvent de griffoirs et c'est un lieu de repos pour le chat. C’est donc un allié de choix pour dissuader votre animal d’utiliser le canapé. Il convient de privilégier un arbre avec plusieurs griffoirs aux différents étages, suffisamment longs pour permettre au chat de s'étirer de tout son long.

Ensuite, il faut adapter le choix du griffoir à votre chat. S’il change difficilement ses habitudes, les griffoirs en carton sont parfois vendus avec de l’herbe à chat : cela peut permettre aux chats qui l’apprécient d'adopter plus facilement le griffoir. Vous pouvez proposer des griffoirs horizontaux comme des tapis à griffer. Les chats plus âgés et moins mobiles pourront privilégier ces surfaces. Enfin, pour les plus jeunes, combinez le griffoir avec des jouets peut se révéler très efficace : incitez alors le chat à faire ses griffes en le faisant monter au poteau de griffoir ou à l’arbre à chat avec un plumeau. Choisissez un griffoir comprenant un grelot ou des plumes.

Dissuader le chat

Outre les griffoirs, vous pouvez apprendre au chat que le canapé n’est pas un lieu pour faire ses griffes. Si vous prenez le chat sur le fait en train de faire ses griffes sur le canapé, tapez dans vos mains pour le surprendre et déposez-le sur son arbre à chat pour l’inciter à y faire ses griffes. Si cela ne suffit pas, ne le corrigez pas en lui mettant une petite tape, le chat ferait une association négative avec vos mains : privilégiez par exemple un pulvérisateur d’eau, qui suffira à vexer votre chat.

Si rien n’y fait…

En dernier recours, il est possible d’envisager de réduire la taille des griffes, avec un coupe-griffe adapté. Demandez à votre vétérinaire de vous montrer comment vous y prendre : il s’agit d’une opération délicate et le chat peut se défendre violemment. Ne coupez pas les griffes d’un chat qui sort : cela risque de le mettre en danger en modifiant sa prise.

Enfin, pour limiter les griffades gênantes, veillez au bien-être du chat en lui fournissant un arbre à chat, des cachettes et des accès aux fenêtres. Veillez également à ce que les ressources soient réparties harmonieusement dans l’appartement : la litière doit être loin des gamelles, des espaces de couchage et des jeux. L’augmentation de la fréquence des griffades doit être un signal d’alerte traduisant un mal-être, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire en cas de doute à ce sujet.