Education, Comportement
10.30.2020

Mon animal de compagnie et les enfants

Quel meilleur compagnon pour un enfant qu’une boule de poil affectueuse ? Cet ami fidèle grandira avec lui, l’accompagnera dans ses premières découvertes et lui apprendra le sens des responsabilités tout en boostant son système immunitaire. Voici quelques conseils pour bien choisir le meilleur compagnon de votre enfant.

Tout d’abord, le choix de l’animal de la famille doit être dûment réfléchi, notamment si les enfants sont jeunes. Pour cela, plusieurs paramètres doivent être pris en compte. Pour limiter les contraintes, s’il s’agit du tout premier animal de la famille, préférez un poisson rouge, un lapin ou un hamster qui demandent à peine quelques heures d’entretien par semaine. A l’inverse, évitez les reptiles, les oiseaux ou mêmes les furets qui ont vite recours à des comportements agressifs. Pour un chat, il n’y a pas vraiment de style particulier à rechercher. Évidemment, il faut éviter un félin qui a déjà eu des comportements brutaux, l’idéal étant de l’adopter jeune pour qu’il soit le plus à l’aise possible avec la famille et donc avec les enfants. Pour un chien, certaines races sont à privilégier. Sur le podium, on trouve les Golden Retriever, les Labrador mais aussi les grands chiens de montagne type Bouvier Bernois ou Terre Neuve. Si vous souhaitez plutôt adopter un chien de petit ou moyen format, préférez un Basset Hound, un Beagle, un Carlin ou même un Bichon. A l’évidence, un animal qui aura toujours été en contact avec des enfants sera plus à l’aise et plus précautionneux avec eux.

Une fois que le choix de votre compagnon a été acté, il est temps de profiter des bienfaits que ce nouveau membre offre à toute la famille mais surtout aux enfants. Tout d’abord, il faut savoir que plusieurs études ont démontré que les enfants en contact régulier avec des animaux développaient un système immunitaire plus performant et donc étaient moins sujets à des pathologies telles que l’asthme ou les allergies en tout genre. Par ailleurs, ce sera l’occasion d’apprendre les responsabilités à votre progéniture ce qui n’est pas toujours une mince affaire. Un animal nécessite des soins quotidiens et c’est très instructif pour l’enfant de participer à ces moments. De cette façon, en participant au don de nourritures, au nettoyage de la cage ou même à la promenade, l’enfant comprend qu’il a un rôle fondamental dans la vie de l’animal ce qui le responsabilise.

Quoi de plus enrichissant pour un enfant que de grandir en même temps que l’animal de la famille. Avec le temps, chacun évoluera ainsi que leur relation. C’est avant tout un compagnon fidèle, un ami avec qui il jouera mais qui pourra aussi le consoler. Les capacités de socialisation de ces boules de poil ne sont plus à prouver (la preuve avec le nombre de plus en plus important d’animaux utilisés avec les enfants autistes ou handicapés). Plus difficile à aborder mais d’autant plus instructif, il n’est malheureusement pas rare que l’enfant soit un jour ou l’autre confronté à la perte de son animal… La notion de perte d’un être cher est alors appréhendée.

En somme, n’attendez plus et permettez à votre enfant de vivre l’expérience incroyable de cohabiter avec une petite créature pleine d’amour et pédagogue.