Santé
07.15.2020

L'hypothyroïdie chez le chien

L’hypothyroïdie est une maladie que l’on rencontre principalement chez le chien et qui fait suite à un déficit en hormones thyroïdiennes. Ce déficit est le plus souvent causé par une destruction des glandes thyroïdes suite à un dérèglement du système immunitaire, ou par une destruction sans cause expliquée.

Quels sont les effets de cette maladie ?

Les hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme du corps et sont donc impliquées dans de nombreux processus. L’hypothyroïdie se manifeste souvent par des troubles cutanés et comportementaux. Les chiens hypothyroïdiens ont donc souvent un pelage clairsemé, avec une peau plus foncée que la normale et sont sujets aux infections cutanées, y compris les otites. Ils sont souvent apathiques et tendent à prendre du poids malgré un appétit pouvant être diminué. Ils peuvent aussi présenter des troubles cardiovasculaires, nerveux et des troubles de la reproduction. Rarement, l’hypothyroïdie est aussi à l’origine de come et il faudra alors emmener le malade en urgence chez le vétérinaire.

Qui sont les chiens hypothyroïdiens ?

Cette maladie endocrinienne est assez courante chez les chiens et se déclare chez le chien adulte moyen, en général entre ses 2 et 9 ans. Il n’y a pas de prédisposition particulière des mâles ou des femelles, par contre certaines races sont plus souvent touchées que d’autres. On y retrouve les Labradors, les Golden Retriever, les Setter Irlandais, les Cocker Spaniel et les Doberman notamment.

Comment diagnostiquer cette maladie ?

Lorsque votre vétérinaire, face aux symptômes présentés par votre chien, va suspecter cette maladie, il va commencer par faire des analyses sanguines pour renforcer sa suspicion. En effet, ces symptômes sont assez peu spécifiques d’une hypothyroïdie et peuvent se retrouver dans d’autres maladies. Si ces examens renforcent une suspicion d’hypothyroïdie, votre vétérinaire va ensuite pratiquer des dosages des hormones thyroïdiennes afin de savoir si elles sont présentes en moindre quantité que normalement ou non.

Quel traitement est envisageable ?

Le traitement de l’hypothyroïdie repose simplement en l’administration quotidienne d’hormones thyroïdiennes pour remplacer les hormones manquantes. Ce traitement se fait à vie et par voie oral. Il est nécessaire de faire un suivi régulier chez le vétérinaire (2 à 3 fois par an) afin de bien réadapter les doses d’hormones à administrer et qui peuvent varier au cours de la vie.

Le traitement présente en général de bons résultats, avec une récupération complète chez certains chiens. Toutefois, l’origine de la maladie ou la présence d’un coma peuvent altérer le pronostic. Les signes cliniques s’améliorent dès 2 à 4 semaines pour certains, en particulier l’apathie et les variations d’appétit. Pour les problèmes cutanés et de reproduction, il faudra cependant plusieurs mois pour que tout rentre dans l’ordre.

Cette maladie assez fréquente chez le chien entraîne donc des troubles variés et parfois grave mais est en général facilement prise en charge une fois diagnostiquée.