Santé
06.25.2020

Les végétaux toxiques pour vos animaux

En tant que propriétaire modèle, chacun rêve de voir gambader son compagnon à quatre pattes dans un grand jardin arboré, ou mieux, en forêt voire à travers une prairie. Malheureusement, nous oublions fréquemment que les plantes qui y poussent peuvent être néfastes, sinon fatales pour la santé des chiens et des chats.

La liste de ces végétaux toxiques est longue, mais en connaissant les principales espèces concernées, vous pourrez balader vos animaux en toute sérénité. Cependant, en cas d’intoxication par une de ces plantes, il faut immédiatement conduire votre animal chez un vétérinaire. Cela nécessitera, dans la grande majorité des cas, de le faire vomir, de lui faire ingérer des absorbants (tels que le charbon végétal activé) et de lui administrer des traitements symptomatiques spécifiques.

Parmi les végétaux d’ornement toxiques les plus répandus, les ficus en sont un excellent exemple. L’intoxication du chat et du chien fait suite au mâchonnement ou à l’ingestion des feuilles contenant des substances irritantes pour la peau et pour les muqueuses. Les principaux symptômes sont cutanés, ophtalmologiques, mais aussi digestifs. Les intoxications aux jonquilles, aux lys et aux lauriers (cerise ou rose) sont aussi très répandues. Dans ce cas, les symptômes sont principalement neurologiques (perte d’équilibre, de conscience, abattement ou convulsions), digestifs (vomissements ou diarrhée), cardiaques, musculaires, respiratoires et peuvent devenir dramatiques. L’ingestion d’une seule feuille de lys ou de quelques grammes de bulbe de jonquille peuvent suffire à entraîner la mort chez le chat.

Durant les périodes de fêtes, il est commun de recevoir ou d'offrir de nombreuses fleurs. Alors que ces attentions visent à faire plaisir, les principales plantes emblématiques de ces événements peuvent constituer un véritable poison pour les animaux de compagnie. Le muguet du 1er mai est une plante toxique pour les chiens, les chats et les lapins et les symptômes qui peuvent apparaître sont digestifs et cardiaques pour vos petits animaux. Quant au gui et au houx, symboles des fêtes de fin d’année, leur ingestion (notamment des baies) est source d’intoxication pour les animaux de compagnie. Leurs principes actifs sont à l’origine d’effets diurétiques, hypotensifs et nécrosants sur la peau et les muqueuses digestives.

Lors de vos balades en forêt ou dans les prairies, prêtez attention à ce que votre animal pourrait ingurgiter. Les glands des chênes peuvent être à l’origine de troubles digestifs, neurologiques mais aussi rénaux, les “colchiques dans les prés” dégradent les organes tels que le foie, les reins, la rate et la paroi intestinale en s’y accumulant. Finalement, les différentes parties de l'if peuvent être nocives.

Bien que la consommation ne soit pas légalisée, les animaux de compagnie peuvent être exposés à des intoxications au cannabis. Les symptômes sont principalement neurologiques et apparaissent dans les trois heures suivant l’ingestion.

Enfin, prenez garde à ne pas laisser à portée de votre animal des substances dérivées comme des engrais ou herbicides qui sont responsables de l’empoisonnement ou l'intoxication de multiples animaux de compagnie chaque année. contactez immédiatement votre vétérinaire traitant pour qu’il vous reçoive le plus rapidement possible. Si cet incident se produit en soirée, un dimanche ou un jour férié, contactez directement la clinique de garde la plus proche ou un service d’urgences vétérinaires à domicile. Par ailleurs, si vous avez un doute sur un végétal et que vous souhaitez vérifier s’il est toxique ou non pour votre animal, n’hésitez pas à consulter les sites internet de référence comme celui de l’Institut de Pharmacologie et Toxicologie Vétérinaire de Zurich.