Santé
09.25.2020

Les urgences classiques du chien et du chat

Malheureusement avec nos fidèles compagnons, certaines situations relèvent de l’urgence. Il faut savoir reconnaître ces situations et comment agir afin que votre animal soit pris en charge le plus rapidement possible.

I – Reconnaître les principales urgences du chien et du chat :

Face aux situations suivantes, il convient d’agir vite et de contacter un professionnel, peu importe l’heure du jour ou de la nuit.

Le syndrome du chat parachute : c’est le chat qui tombe d’un ou plusieurs étages lorsqu’une fenêtre est restée ouverte. Bien qu’un chat puisse tomber de plusieurs étages sans aucune séquelle, il peut aussi se fracturer les pattes antérieures ou la mâchoire, se fendre le palais ou encore se rompre des organes. Même si le chat semble bien se porter, il est préférable d’aller faire une radio chez le vétérinaire pour s’en assurer.

Le syndrome dilatation – torsion de l’estomac du chien : le chien est très abattu, tente de vomir sans succès et a l’abdomen distendu. Il faut emmener votre chien chez le vétérinaire sans attendre pour l’opérer en urgence.

Coup de chaleur : il intervient typiquement lorsque le chien reste dans la voiture l’été. Il faut refroidir l’animal en commençant par les extrémités des pattes puis remonter progressivement. Il faudra faire un bilan impératif chez le vétérinaire car il peut y avoir de nombreuses complications.

Fracture : elle est souvent impressionnante mais le pronostic est rarement engagé. Transportez l’animal chez le vétérinaire sans bouger l’os fracturé.

Intoxications : chocolat, certaines plantes, fruits et légumes, insecticides, anti-limaces, raticide, médicaments, produits ménagers… Appelez le vétérinaire avant d’agir seul.

Hémorragies : perte de sang interne ou externe, vitale ou bénigne, pouvant être due à de nombreuses causes (physiques ou pathologiques notamment). Si possible, il faut faire une compression à l’endroit de la plaie. Sinon, on comprime en amont le temps d’amener l’animal chez un vétérinaire.

Brûlures : thermique, rafraichissez la plaie avec du sérum physiologique ou chimique. Le traitement dépendra du type de produit et vérifiez que l’eau soit compatible avant d’en appliquer.

Perte de connaissance, arrêt cardio-respiratoire : ne perdez pas de temps à tenter de sauver votre animal et allez au plus vite chez le vétérinaire.

II – Téléphoner à son vétérinaire dans le cas d’une urgence

Pensez systématiquement à appeler votre vétérinaire pour lui expliquer brièvement la situation afin qu’il vous dise quoi faire jusqu’à votre arrivée, mais aussi pour lui permettre de tout préparer et ainsi gagner du temps !

Après avoir rappelé au vétérinaire les caractéristiques de votre animal (race, âge, historique), expliquez la situation. Il vous faudra ensuite vérifier l’état de conscience de votre animal : est-ce qu’il nous voit, nous entend ? Réagit-il lorsqu’on le touche ? Le vétérinaire peut aussi vous demander de regarder quelques paramètres vitaux de votre animal (respiration, état d’hydratation…) ou alors vous inviter à vous déplacer en clinique.

Enfin, quelque soit la situation, ne paniquez pas et contactez un professionnel rapidement. Ce dernier saura vous indiquer la bonne démarche à suivre ou alors vous rassurer si la situation est moins grave que vous ne le pensiez.