Santé
10.12.2020

Les médicaments humains utilisés en médecine vétérinaire

Il n’est pas rare qu’en sortant de chez votre vétérinaire avec une ordonnance pour votre animal, vous deviez passer à une pharmacie pour récupérer au moins une partie des médicaments qui ont été prescrits. En effet, légalement, un vétérinaire n’est pas autorisé à délivrer des médicaments destinés aux humains. Ceci est la preuve que de nombreux médicaments de médecine humaine sont utilisés en médecine vétérinaire.  Cependant, ce n’est absolument pas une raison pour penser que tout médicament humain peut se donner à un animal et se lancer dans l’automédication à tout va. Un exemple malheureusement extrêmement banal est celui de l’intoxication des chiens ou des chats au paracétamol donné par un propriétaire voulant soulager la douleur de son animal.

Pour des soins très classiques pour lesquels vous êtes sûrs de ne pas avoir besoin de votre vétérinaire, vous pouvez très fréquemment utiliser des produits venant de la médecine humaine. Si l’œil de votre animal vous semble sale ou coule légèrement, vous pouvez le nettoyer avec du sérum physiologique. Évidemment, si cette situation persiste, il faudra le montrer à un vétérinaire. Si vous remarquez une plaie superficielle, il est possible de la désinfecter avec des solutions que vous utilisez aussi pour vous. Vous pouvez utiliser de la bétadine qu’il est judicieux de diluer avec de l’eau pour qu’elle soit moins irritante. Elle ne présente aucun danger si votre compagnon finit par lécher la plaie (le mélange idéal étant 1/3 de bétadine pour 2/3 d’eau). Il est aussi possible de prendre de la biseptine ou un autre savon désinfectant à rincer. Les pommades ainsi que les pansements cicatrisants sont aussi fréquemment utilisés sur les animaux.

De nombreux pansements gastriques et autres médicaments à visée digestive sont prescrits par des vétérinaires. Cela concerne principalement le smecta que vous pouvez ajouter dans l’eau de votre animal en respectant la même posologie que pour un humain si vous observez un ramollissement de ses selles. Face à des vomissements, vous pouvez aussi proposer un comprimé vogalène à votre compagnon. Si d’autres symptômes sont associés ou que cela ne s’améliore pas, évidemment là encore, il faut contacter un professionnel.

Par ailleurs, en cas de fatigue musculaire, par exemple après un effort intense ou suite à une chute ou un coup, vous pouvez vous permettre de lui appliquer des pommades calmantes (ou sinon de la glace) tout en vérifiant qu’il ne lèche pas la substance au risque d'être victime d'une intoxication.

De nombreuses situations médicales plus lourdes nécessitent l’utilisation de médicaments humains. C’est par exemple le cas des animaux épileptiques, ou même simplement anxieux, traités toute leur vie avec du valium (anxiolytique très utilisé en médecine). Dans ce cas, le programme thérapeutique doit être établi avec un vétérinaire.

Vous pouvez donner certains de vos médicaments à vos compagnons à quatre pattes en étant absolument certains qu’ils ne sont pas toxiques pour eux et à des doses adaptées. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter un professionnel de la santé animale pour éviter de transformer une bonne intention en cauchemar. Parfois irréversible !