07.27.2020

Les épillets, un danger pour mon chien

Les épillets sont les éléments qui composent les épis des fleurs de graminées. Nos amis les chiens, notamment ceux dont le poil est long ou frisé, ont une fâcheuse tendance à s’en garnir le pelage l'été, notamment dans les régions les plus chaudes où l’herbe est plus sèche. Les épillets peuvent alors provoquer des blessures parfois très graves, et qui varient par leur localisation.

À quoi reconnaît-on un épillet ?

Les épillets peuvent avoir plusieurs formes. Ils ont un cependant un point commun : si vous passez lentement votre doigt à la surface d’un épillet du bas vers le haut, l’aller sera lisse et le retour rugueux. C’est ce qui fait la dangerosité de l’épillet, une fois planté, il ne fait qu’avancer et il ne peut pas reculer.

En été, les épillets sèchent et se détachent très facilement de l’épi. Le chien risque alors de les inspirer, et ils se prennent facilement dans son pelage.

En quoi les épillets sont-ils dangereux ?

Les épillets ne progressent que vers l’avant. S’ils se plantent sous la patte de votre chien, ou qu’il les inspire, ils vont progresser toujours plus loin dans les tissus du chien, en provoquant une infection, parfois très longtemps après leur pénétration dans l’organisme.

Dans les oreilles, ils provoquent inflammations et infections, multi-récidivantes tant que l’épillet n’aura pas été retiré en entier. Inhalés, ils progressent dans les poumons et provoquent des abcès pulmonaires. Ils peuvent même aller se loger plus loin, sous la colonne vertébrale, traverser le diaphragme et aller dans le foie. Plantés dans les doigts du chien, ils migrent vers le haut jusqu’à provoquer un abcès et une fistule, très douloureux pour le chien, qui présente alors une boiterie marquée.

Parfois, le chien essaye lui-même de se retirer les épillets. Il peut se faire mal, voire inspirer l’épillet.

Comment protéger mon chien ?

Éviter de laisser votre chien courir dans des zones très abondantes en épillets mûrs. Privilégiez les terrains de balade avec des plantes plus vertes, comme à proximité des cours d’eau par exemple. Surveillez votre chien attentivement. S’il se mouche de façon répétée, qu’il boite, prenez rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire.

Dans le jardin, tondez régulièrement, et arrachez les épillets avant qu’ils ne soient mûrs. En été quand les graminées sont bien sèches, examinez quotidiennement les oreilles, le pourtour de l’appareil génital et de l’anus, et entre les doigts du chien de façon attentive. Brossez-le très régulièrement pour éviter au maximum les nœuds qui pourraient retenir les épillets. Les baignades ramollissent également les épillets.

Quels traitements existent si mon chien se blesse avec un épillet ?

Le traitement dépend essentiellement de la localisation de l’épillet. S’il est dans l’oreille, il est possible de le retirer sur le chien vigile avec un otoscope et une petite pince. Dans la truffe, la procédure est la même mais la zone est très sensible donc il est souvent nécessaire de pratiquer une anesthésie générale. Si l’épillet est rentré profondément à un autre endroit, il est possible d’explorer chirurgicalement la zone, ou de pratiquer un retrait échoguidé de l’épillet, plus précis et moins invasif, mais également plus coûteux.