Education, ComportementLégislation
07.23.2020

Les chiens dangereux

Tout d’abord, il n’existe pas de races de chiens systématiquement dangereux. En effet, tous les chiens appartenant à une race dite « dangereuse » ne sont évidemment pas tous dangereux et, à l’opposé, un chien non classé comme dangereux peut très bien se révéler dangereux et très agressif. Cependant, certaines races ayant été sélectionnées pour leurs aptitudes à attaquer ou à défendre, il en résulte que certaines sont catégorisées, ce qui implique des obligations et restrictions particulières. En Suisse, l’American Staffordshire Terrier et les pitbulls, le Bull Terrier, le Mastiff ou le Rottweiler sont des races de chiens considérées comme dangereuses. Chaque canton est libre de sa propre règlementation : pensez donc à consulter le règlement du canton où vous habitez, ou bien celui dans lequel vous partez en vacances.

Quel comportement adopter ?

  • Quand nous sommes confrontés à un chien agressif :

Les propriétaires d’un chien agressif se rendent compte du tempérament agressif de leur chien dès les premiers mois. A ce moment-là, il est indispensable de prendre des cours d’éducation avec un éducateur spécialisé pour pouvoir contrôler son chien et mener une vie agréable avec lui, sans qu’il ne devienne un fardeau pour le propriétaire. Même adulte, il est possible de rééduquer un chien agressif, bien que le travail sera plus long et difficile.

Si vous êtes amené à fréquenter un chien agressif, le mieux à faire est tout simplement de l’éviter : n’allez pas promener votre chien près de lui, ne cherchez pas à le caresser ni à vouloir l’approcher.

  • Suite à une morsure :

Pour un animal mordu, il faut désinfecter la plaie si elle est superficielle, car la bouche d’un chien abrite de nombreuses bactéries qui pourraient causer une infection si elles venaient à proliférer. Dans le cas d’une blessure plus importante (fracture, boiterie persistante etc.), consultez votre vétérinaire afin de faire un examen clinique complet de votre animal. Si vous avez subi vous-même la morsure, consultez un médecin qui vous indiquera quoi faire.

Après une morsure, une déclaration doit être réalisée avec un formulaire officiel (via le vétérinaire, le médecin, la police…). La commune prendra ensuite les mesures de prévention nécessaires, et une enquête sera réalisée. Suite à celle-ci, le propriétaire peut être contraint à suivre des cours d’éducation, à faire un bilan comportemental, à promener son chien avec laisse et muselière, à stériliser son chien voire dans les cas les plus graves à le faire euthanasier. Il est donc important de suivre des cours d’éducation lorsque vous vous rendez compte que votre chien commence à être agressif et ce, peu importe sa taille.

Quels sont les risques ?

Pour l’individu attaqué, le principal risque est la blessure, qui peut être très importante en fonction du chien ayant attaqué. En effet, il n’est pas étonnant qu’un pitbull casse le bras ou la patte de sa victime. Il y a aussi le risque du traumatisme psychique, aussi bien pour les humains que pour les chiens. Un chien ayant été attaqué sévèrement pourra développer une réelle peur vis-à-vis du type de chien l’ayant attaqué. Cela est d’autant plus vrai chez le chiot qui se fait attaquer par un chien en période de socialisation. Dans les deux cas, le retour en arrière est possible mais il peut être très long, et dépendra des futures rencontres de votre chien.

Pour le chien mordeur, les risques sont surtout administratifs. Cependant, il ne faut pas oublier qu’un chien peut aussi mordre son propriétaire : si votre chien est agressif, il faut prendre les précautions nécessaires afin de préserver votre propre santé et de ne pas s’enfermer dans un cercle vicieux.

Enfin, bien qu’indemne de la rage, la Suisse peut connaître des cas isolés de chiens (et chats) enragés, notamment suite à l’importation illégale d’animaux provenant de pays non indemnes. La rage ne se soigne pas mais en cas de morsure par un animal suspect, un vaccin est administré avant l’apparition des signes cliniques (c’est aussi pour cela qu’après une morsure, il est recommandé d’aller chez le médecin). Sachez que si un animal ayant mordu ne déclare pas de symptômes de la rage dans les 15 jours après la morsure, il n’a pas transmis le virus, même s’il est infecté.