08.13.2020

Les aliments toxiques pour les chiens et les chats

Nos animaux de compagnie sont membres à part entière de nos familles, et c’est bien volontiers que nous leurs donnons diverses friandises pour leur faire plaisir. Bien que cela puisse mener à un surpoids, nous devons également faire particulièrement attention aux intoxications alimentaires potentielles ! Dans cet article, vous allez découvrir une liste contenant les principaux aliments pouvant rendre vos chiens et chats malades.

Le chocolat : le chocolat est toxique pour les chiens et les chats cependant les chiens sont plus exposés car ils sont attirés par l’odeur du chocolat, tandis que les chats, pas/peu attirés par le goût sucré, sont moins susceptibles d’en consommer.

La théobromine contenue dans le cacao s’accumule chez nos animaux ce qui stimule et dérègle leur rythme cardiaque. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut aller jusqu’à provoquer la mort en cas d’ingestion excessive. Les symptômes observés dans les heures suivant l’ingestion sont multiples : agitation, soif, diarrhée et vomissement menant à une déshydratation ; troubles cardiaques et coma précédant la mort dans les cas les plus graves. En cas d'ingestions régulières de petites quantités, des intoxications chroniques peuvent provoquer des pathologies cardio-vasculaires.

Le café et le thé: ces deux boissons contiennent aussi de la théobromine (et de la théophylline, autre alcaloïde toxique) et sont donc toxiques également. La caféine et la théine empirant les effets toxiques de ces deux alcaloïdes, il faut éviter à tout prix d'en donner à votre animal.

Oignon, ail (et dans une moindre mesure : échalote, ciboulette, poireau) : deuxième cause d'intoxication du chien après le chocolat, l’oignon est encore plus toxique que l'ail. Pour un chien de 10kg, un seul oignon peut provoquer une intoxication aigue. Les composés organosulfurés qu’ils contiennent entraînent un stress oxydatif dans l’organisme ainsi que la destruction des globules rouges (anémie). Les symptômes sont de la diarrhée, des vomissements, une perte d’appétit, une douleur abdominale ainsi que la présence de sang dans les urines. En général, les chats et certaines races de chiens (Akita inu, Chow-chow, Shiba inu) y sont particulièrement sensibles.

Os cuit : un os cru est une très bonne source de minéraux et permet également de nettoyer la bouche du chien. Par contre, un os cuit devient cassant et peut former des esquilles extrêmement dangereuses qui risquent de perforer l’appareil digestif : gencives, œsophage, estomac, intestin… Préférez donc des os à moelle crus de bœuf (fémur par exemple) qui ne présentent pas ces risques. Veillez cependant à proscrire les os crus de poulets et lapins car ils ne sont pas assez solides. Si vous donnez des os à ronger à votre chien pour favoriser son hygiène dentaire et prévenir l’apparition de tartre, vous pouvez aussi vous rediriger vers des bois de cerfs, sans danger.

L’alcool : il est toxique pour les animaux. En moins d’une heure à jeun ou en quelques heures avec l'estomac plein, l’éthanol dérègle le système nerveux et peut provoquer un coma et la mort à cause d’une insuffisance circulatoire. La dose toxique est relativement faible : attention aux fins de verres (surtout les mélanges sucrés qui attirent les chiens), aux verres renversés mais aussi aux produits fermentés contenant de l’alcool.

Pomme de terre crue : l’oxalate de calcium contenu dans la pomme de terre est responsable de troubles de l’appareil urinaire. Une fois cuite, il n’y a plus aucun risque d’intoxication. Par contre, si votre chien est un petit glouton qui pourrait avaler tout rond une pomme de terre, il s’expose à des obstructions digestives et à de la mal digestion.

Foie et huile de foie : Ils sont très riches en vitamines A et présentent donc un risque d’hypervitaminose qui peut provoquer de graves problèmes articulaires et osseux.

En revanche, le foie est une excellente source de vitamines et d’oméga 3 (acides gras essentiels). Vous pouvez donc en donner, mais uniquement en très petite quantité (ex : une cuillère à café d’huile de foie de morue par semaine pour les chiens, et ½ pour les chats et chiens de petites races).

Si vous choisissez de donner du foie séché, faites attention car il est 3 à 4 fois plus concentré en vitamine A que le foie non séché. 10g de foie séché comblent ainsi les besoins en vitamine A d’un chien de taille moyenne. La surdose arrive donc très rapidement !

Quelques fruits et légumes :

  • Raisins (frais, secs ou en jus) : ils causent des problèmes digestifs et rénaux. La sensibilité (et donc le seuil d’intoxication) dépend de l’animal.
  • Les feuilles, fruits ou noyaux de l’avocat provoquent vomissements et diarrhées, pancréatite ainsi des troubles cardio-vasculaires et respiratoires.
  • Noix de macadamia (mais aussi les noix en général) : faiblesse, vomissements, hyperthermie.
  • Prune, poire, abricot, cerise, pêche conduisent à un état de choc avec difficultés respiratoires, à la dilatation des pupilles et à l’apparition de plaques rouges.

Sel : il provoque, particulièrement en absence d’une hydratation correcte, des troubles digestifs et neurologiques pouvant être irréversibles. Il est toxique dès 2g/kg et mortel à une dose supérieure à 4g/kg. Faites donc très attention aux aliments salés très appétissants comme la charcuterie (également riche en conservateurs et en matières grasses pouvant causer obésité, pancréatite…), poissons fumés, gâteaux apéritifs…

Lactose : le chien adulte digère mal le lactose car une fois sa croissance terminée, il n’a plus l’équipement enzymatique nécessaire à sa digestion. Il faut donc éviter les produits laitiers comme le fromage ou les yaourts. Si votre animal est intolérant au lactose, les signes seront une diarrhée et des vomissements après ingestion de produits laitiers. De plus, même si votre animal digère plutôt bien le lactose, il faut faire attention à la prise de poids…

En revanche certains chats digèrent très bien le lactose. Si tel est le cas de votre boule de poils, vous pourrez lui donner un peu de lait. C'est plus appétant que de l’eau et très hydratant. Quand on connait les soucis des chats qui ne boivent pas assez, autant profiter de son goût pour le lait !

Blanc d’œuf cru : l’avidine qu'il contient provoque la destruction de la vitamine B8 (biotine). Cette dernière ne peut donc plus assurer son rôle dans le métabolisme des macronutriments : il y a carence en biotine en cas d’ingestion régulière de blanc d’œuf cru. Le risque est moindre si vous en donné occasionnellement. Si vous privilégiez les œufs cuits, cela ne présente aucun risque.

Pour conclure, si vous veniez à surprendre votre animal en train de manger un de ces aliments, contactez immédiatement votre vétérinaire pour lui indiquer les doses ingérées. Il vous dira si vous devez l’amener en urgence à la clinique. Ne faites jamais vomir votre animal sans avis vétérinaire préalable. Cela pourrait empirer la situation de votre compagnon !