SantéSenior
09.15.2020

Le vieillissement du chien et du chat

L’espérance de vie des chiens dépend principalement de leur taille : les petits chiens vivent plus longtemps (une quinzaine d’années en moyenne) que les grands (une dizaine d’années). Ainsi, un petit chien est considéré comme senior vers l’âge de 10 ans tandis qu’un grand chien le sera dès 7 ans. Les chats ont une espérance de vie d’une quinzaine d’année voire plus et sont considérés comme seniors vers l’âge de 12 ans.

Les signes de vieillesse :

Comme chez nous, les articulations des vieux animaux se fatiguent et l’arthrose est extrêmement fréquente. Ils sont alors plus lents dans leurs mouvements, réclament moins de jeux et de promenades ; les membres et le dos se raidissent : la locomotion diminue petit à petit. L’arthrose touche la très grande majorité des vieux chiens et chats, même si ces derniers seront moins démonstratifs. On s’apercevra aussi de la fonte musculaire progressive chez nos vieux animaux.

Les sens sont également diminués. Une opacification de la cornée appelée cataracte peut également apparaître. L’ouïe, autre sens le plus touché, régresse aussi petit à petit : l’animal ne sursaute pas à un bruit surprenant, n’entend plus son prénom ou ne répond plus aux ordres. Au niveau dermatologique, les poils deviennent plus ternes, certains blanchissent ; la peau peut devenir plus sèche ou grasse.

Enfin, il y aura aussi des signes comportementaux. Votre animal pourra avoir l’air perdu par moment, ne plus répondre aux ordres qu’il connait (et entend) pourtant bien. On peut également observer une perte des apprentissages comme la propreté ou encore un appétit plus capricieux.

S’occuper d’un animal âgé :

Les balades du chien seront adaptées à sa forme : il faut le ménager sans pour autant lui supprimer toute activité car il a besoin d’exercice pour son bien-être. Il est aussi préférable de porter son chien dans les escaliers s’il a des difficultés locomotrices pour ne pas les aggraver. Pour le chat, aménagez-lui des coins de repos moins en hauteur et plus facile d’accès qu’auparavant, avec un arbre à chat et un griffoir facile d'accès. Comme sa souplesse diminue, il est également de plus en plus difficile pour lui de bien faire sa toilette : aidez-le en le brossant régulièrement pour éviter les nœuds et les bourres de poils.

Le maintien du poids est également primordial. Une perte de poids excessive constitue toujours un signal d’alarme. Il faudra donner une alimentation pour animaux seniors, voire ajouter de la pâtée aux croquettes du chat afin de prévenir la déshydratation et les problèmes rénaux.

Enfin, ne négligez pas les visites chez le vétérinaire : on recommande une visite tous les 6 mois pour un animal senior afin de faire un bilan général et de détecter rapidement les éventuelles pathologies qui se mettent en place progressivement. Un bilan sanguin est presque systématique pour vérifier que les organes comme le cœur, le foie, la thyroïde ou les reins fonctionnent correctement. Un examen complet permettra également de vérifier l’absence de tumeurs ou d’autres anomalies.

Ainsi, la relation avec un animal âgé est une relation différente mais tout aussi intéressante qu’avec un jeune. Le propriétaire doit alors faciliter la vie de son compagnon en étant attentif aux messages qui lui sont envoyés, et réaliser avec son vétérinaire un bilan complet de manière régulière afin de lui assurer une bonne qualité de vie.