Santé
10.30.2020

Castration et obésité, l’équation incontournable ?

De multiples raisons conduisent les propriétaires à faire castrer leur chat ou leur chien. Cela peut être pour régler des problèmes d’agressivité (notamment envers les autres mâles), de comportement (chevauchement d’autres individus ou même d’objets inanimés, fugues) ou d’hygiène (marquage urinaire intempestif). Face à ces différentes problématiques, la castration apporte une vraie réponse. Cependant, force est de constater que la castration peut créer de nouveaux problèmes, la prise de poids chez le chat ou chez le chien mâle castré étant le plus fréquent.

Dans la plupart des cas, un chien ou un chat castré aura tendance à moins sortir et donc à moins se dépenser, puisque toutes les expéditions à la recherche d’une femelle seront annulées. Le fait de moins faire d’exercices participe directement à sa prise de poids, surtout que cette activité est principalement remplacée par des temps de sieste. Par ailleurs, il est évident que la castration perturbe la régulation hormonale de l’animal, notamment du fait de la brusque diminution du taux de testostérone dans le sang. Cette balance hormonale participe activement au contrôle de l’appétit. Il est donc très fréquent que le mâle castré ressente la sensation de satiété en mangeant beaucoup plus. Ces deux paramètres, associés à la prise d’âge de l’animal (il est déconseillé de castrer un chien ou un chat de moins de 6 mois), expliquent que de la castration surgisse une prise de poids de l’animal.

Comme pour nous, la logique permettant de garder la ligne veut que l’on fasse attention à la qualité mais aussi à la quantité de nourriture consommée. L’idéal étant de passer à des croquettes ou de la pâtée pour mâle castré qui sont évidemment moins riches. N’oubliez pas pour cela de réaliser une transition alimentaire. Par ailleurs, si vous souhaitez garder le type de nourriture que votre animal consommait avant la castration, il est recommandé de diminuer sa ration quotidienne de 20 %. Il est notamment conseillé de faire cela si avant la castration, votre animal consommait une nourriture spécialisée, pour les reins ou le foie par exemple. De plus, faites-en sorte que votre compagnon se dépense au maximum et le tour est joué. Naturellement, ce dernier point est plus aisé à mettre en œuvre avec un chien que vous pouvez davantage promener. Pour un chat, n’hésitez pas à lui proposer des jouets “sportifs” tels qu’une balle rebondissante ou une souris mécanique. Vous pouvez également l’encourager à se balader dans votre jardin.